Comment prévenir les tendinopathies ?

La prévention globale des tendinopathies s'étend des arcades dentaires aux voûtes plantaires, en passant par la statique lombo-pelvienne.

Approche préventive globale

La prévention tient une place prépondérante dans le traitement des tendinopathies. En effet, le meilleur moyen de se soigner est encore de ne pas se blesser ! Cependant, ceci est plus facile à dire qu'à faire car la prévention des tendinopathies fait appel au savoir faire de multiples acteurs.

Un mauvais état général, causé en partie par une mauvaise hygiène de vie, un mauvais comportement alimentaire peut indirectement comme directement induire des tendinopathies. C'est le cas par exemple de caries dentaires, d'alimentation déséquilibrée ou d'infections à distance nécessitant la prise d'un médicament à risque pour les tendons (fluoroquinolones...). Ceci nécessite des bilans dentaires relativement fréquents (tous les 6 mois), une rigueur alimentaire...

Les attitudes morphologiques et posturales sont également essentielles dans la prévention des tendinites. Par exemple un valgus d'arrière pied est susceptible d'entrainer une tenosynovite du tibial postérieur, et cela nécessite la confection de semelles orthopédiques. Un bilan posturographique est également conseiller pour guider une prise en charge posturale globale (réharmonisation musculaire en kinésithérapie, amélioration de l'occlusion dentaire, répartition des appuis plantaires, correction des troubles ostéo-articulaires...). Tous ceci étant cependant relativement fastidieux et long à traiter car il nécessite l'intervention de différents professionnels de la santé (dentiste, kiné, ostéopathe, podologue...).

La préparation et la planification des entraînements sont également primordiales dans la prévention des troubles tendineux. Pour être efficace, une préparation physique doit être progressive afin de laisser le temps nécessaire à l'adaptabilité tendineuse. Une préparation excessive risque d'entraîner une pathologie de surmenage (tendinopathie, périostose, fracture de fatigue) qui entrainera un arrêt sportif conséquent à défaut de conditionner l'organisme.

Soins locaux

Les soins locaux qui existent doivent être appliqués en complément d'une approche globale bien conduite.

Travail musculaire excentrique

Le travail musculaire excentrique est moyen de prévention de plus en plus utilisé dans le milieu sportif. S'il est aisément applicable de manière autonome sur un tendon d'achille, un tendon rotulien ou sur les épicondyliens du coude, d'autres tendons ne sont pas évidents à solliciter en excentrique en pratique clinique.

Les manchons de contention

Une mauvaise circulation constitue un facteur de risque intrinsèque des tendinopathies. Le port de manchons de contention permet de limiter les risques devant la frénésie sportive de certaines personnes.

Les gels régénérants (type TENOSTIM)

Certains gels cutanés contiennent les éléments nécessaires à la régénération du tissu tendineux. Leur application ne peut qu'être positive.

Les orthèses ou sangles tendineuses

Les sangles patellaires (pour les tendinites rotuliennes), les bracelets épicondyliens (pour les tennis ou golf elbow) par exemple ont pour vocation de réduire la tension des tendons au moment de l'effort.